A propos


Biographie (Fr)

TarekTarek Ben Yakhlef alias Tarek
Artiste français : peinture, photographie, street art et bande dessinée. Né à Paris en 1971 et travaillant à Rennes. Adhérent à la Maison des artistes, la charte des auteurs et l’ADAGP.

Diplômé de la Sorbonne (université Paris I) en histoire médiévale et en histoire de l’art, Tarek a sorti le livre Paris Tonkar en juillet 1991 à l’âge de 20 ans : premier livre d’art consacré au graffiti à Paris publié en Europe ! Celui-ci est devenu un ouvrage de référence pour tous les amateurs d’art urbain tout comme pour les spécialistes du Hip-Hop. Par la suite, il a exposé ses premières peintures en 1992 à l’espace Chapon (Paris) lors de la grande exposition Paris Graffiti, un événement marquant puisque le magazine 1Tox est lancé au même moment. Il a participé activement à l’organisation de cette exposition et au lancement du magazine : le graffiti connait alors ses premières heures de gloire.

Tarek a préféré, pour un temps, se détacher de ce milieu pour mieux se consacrer à ses études. Ainsi, il a pu terminer l’écriture de son mémoire consacré aux néo-platoniciens à Bagdad durant l’âge d’or des Abbassides puis s’est rendu à l’institut Bourguiba de Tunis de 1992 à 1993 où il a étudié la langue arabe. Entre 1995 et 1997, il a vécu à Damas où il a enseigné le français et a donné des conférences dans les différents centres culturels français du pays ainsi qu’à l’école des Beaux-arts de Lattaquié. Il a réalisé de nombreux reportages dans toute la région (Turquie, Jordanie, Liban et Syrie)… Ce travail photographique est en partie exposé à Lattaquié et à Damas puis en France dans de nombreux lieux dont le centre culturel syrien à Paris et divers espaces culturels en province.

Depuis juillet 1999, Tarek a écrit plus de 70 albums chez différents éditeurs pour lesquels il a rencontré l’adhésion du public et a remporté de nombreux prix dont le Saint-Michel du meilleur scénario en 2007 pour sa série Sir Arthur Benton. Cette année-là, son travail sur cette série a fait l’objet d’une grande exposition de 200 m2 au Mémorial de Caen durant quatre mois avec près de 180 000 visiteurs. C’était la première fois qu’une bande dessinée était ainsi mise en valeur dans un lieu d’histoire et de mémoire ! Ses albums BD jeunesse sont régulièrement utilisés dans les écoles et dans les parcours de lecture depuis 2004. Il donne régulièrement des conférences sur la bande dessinée, l’histoire et l’art contemporain. En 2009, il a même participé à un colloque sur la Guerre Froide au mémorial de Caen en présentant son travail sur la propagande et la BD durant cette période.

2010 a marqué un tournant dans son parcours artistique puisqu’il a commencé à diriger Paris Tonkar magazine, une revue consacrée à l’art urbain et au graffiti mais aussi à collaborer régulièrement avec International Hip-Hop, Cosmic Hip-Hop et Fatcap magazine. La même année, il a co-écrit le scénario d’un pilote pour une série TV américaine et a exposé à Zurich (Suisse) puis à Montréal (Canada) avant de proposer à nouveau son travail pictural et photographique en France. Depuis vingt ans, il travaille et réfléchit sur différentes expressions artistiques : bande dessinée, graffiti, street art, photographie, vidéo, calligraphie arabe. Il a aussi collaboré dans de nombreuses revues comme Bédéka, Meuriad ou encore Ya ! en tant que journaliste ou auteur de bande dessinée.

La bande dessinée n’est pas délaissée pour autant : il a scénarisé de nouvelles séries dont une consacrée à un super héros Blateman et Bobine avec Vhenin au dessin (publié en décembre 2015), une autre sur La guerre des Gaules (en 2 tomes, le premier a été présenté en avant-première au FIBD d’Angoulême en 2012) et Turcos, une histoire sur les Indigènes dans les tranchées entre 1914 et 1918, chez Tartamudo. Cet album a été nommé pour le prix Tournesol en 2012 au FIBD où Tarek a présenté son documentaire, Turcos le making-off.

Tarek a également publié un album avec Seb Cazes au dessin aux éditions du Moule à gaufres intitulé Le Concierge. L’accueil du public et de la presse ont été unanimes pour saluer l’audace et la qualité de cette histoire. Au même moment, il a exposé en France dans de nouvelles galeries d’art, participé à des ventes aux enchères à Lyon et à Paris chez Artcurial… La galerie Philippe Gelot le soutient dans son travail et le représente à Paris depuis 2012. Il a participé à de nombreuses manifestations d’art urbain en France : ses collages sont visibles au quatre coins du monde. Depuis septembre 2013, la galerie 203 à Montréal le représente au Canada… Concernant la BD, cette année marque aussi une nouvelle étape puisque certains de ses albums sont disponibles en langue anglaise et flamande.

Entre 2013 et 2014, il a exposé ses peintures à deux reprises à New York où il s’est rendu pour un live painting. Plusieurs de ses œuvres ont rejoint des collections privées d’entreprises et des institutions publiques. Il a participé à de nouvelles ventes aux enchères toujours à Paris et à Lyon. La galerie en ligne Newarty’s a intégré certaines de ses créations en 2013 : son travail a aussitôt rencontré un vif succès auprès de leurs collectionneurs.

En 2015, Tarek a participé au Parcours Aucwin à Saint-Denis et a également relancé la dynamique du collectif Partitions urbaines : avec ce dernier, il a exposé dans de nombreuses galeries en France et réalisé des performances urbaines, essentiellement à Paris et à Rennes. Ses séries BD ont continué de susciter de l’engouement auprès du public : la Guerre des Gaules a obtenu le prix de la meilleure série historique au salon BD de Rive de Giers et les planches de cette série sont exposées dans de nombreuses institutions publiques et musées. La galerie L’œil ouvert (Paris) a commencé à défendre son travail et il a débuté une collaboration artistique avec la galerie Jed Voras (Paris) : exposition collective, happening lors de l’élection régionale…

La Depôt art gallery à Athènes (Grèce) a proposé à Tarek de devenir artiste résident et une grande exposition collective en décembre de cette année a officialisé cette nouvelle collaboration. Concernant son travail d’écriture, Tarek s’est lancé sur plusieurs projets dont le scénario d’Hannibal avec Vincent Pompetti au dessin (prévu chez Tartamudo) et la suite de Blateman et Bobine avec Vhenin.

Depuis 2016 à Hambourg (Allemagne), Tarek a exposé ses œuvres dans de plusieurs lieux et deux galeries (Bateau culturel MS Stubnit, à la Kunsthaus an der Alster et au Studio Longboard) : il s’est fait connaitre de la communauté française vivant dans cette ville. Il a aussi participé au Festiv’art à Kribi (Cameroun) durant lequel il a peint de nombreux murs avec Simon Binna, Rostand Pokam et d’autres peintres camerounais. En 2017, plusieurs expositions personnelles et collectives ont ponctué son travail de peinture et de BD : de Rennes à Lyon, de Moulins à Paris en passant par Hambourg, Sao Paulo, Bruxelles,  Montréal ou encore Andenne, le public a pu apprécier et acheter ses productions. De nouvelles galeries proposent dorénavant ses œuvres : Superposition (Lyon), No galerie (Rennes), Sub galeria (Sao Paulo), Galerie JPHT (Paris 3e) et Galerie Anthony Roth Contemporain (Paris 4e). Certaines de ses toiles ont rejoint la collection du musée MoLA à la suite d’une vente aux enchères à Drouot (Paris) en fin d’année.

45698421_1416473345152366_4414853886364352512_n

L’année 2018 a débuté au salon d’art contemporain de Villiers-le-Bel, Tarek était l’invité d’honneur et parrain de celui-ci où il réalise des performances et des rencontres avec le public. L’espace Christiane Peugeot et le Crowne Plaza Neuilly ont exposé son travail également pour la première fois. La ville de Moulins lui a proposé de participer à la Cow Parade pour laquelle il a customisé une vache et a ensuite exposé en avant-première à la galerie Atelier 17 des œuvres de sa prochaine série sur cette thématique. Avec son collectif Partitions urbaines, il a réalisé des peintures in-situ à l’ENC Bessière durant le mois de février puis à Chauny et Saint Aubin du Pavail… La fin de l’année fut tout autant intense puisqu’il a peint des murs à Brooklyn en octobre et à son retour il a exposé dans les galeries Lehalle (Paris 7e) et BDMC (Paris 15e) ainsi que l’Appart #4 avec son compère Mat Elbé. De nouvelles œuvres ont intégré le Musée MoLA à la suite d’une vente aux enchères à Drouot en novembre.


Biography (eng):

Tarek Ben Yakhlef alias Tarek
French artist: painting, photography, street art and comics. Born in Paris in 1971 and working in Rennes. Member of MDA, the charter of the authors and the ADAGP.

Graduate of the Sorbonne (University Paris I) in medieval history and art history, Tarek released the book Paris Tonkar in July 1991 at age 20: first art book dedicated to graffiti in Paris published in Europe! It has become a reference work for all urban art lovers as well as for Hip-Hop specialists. Subsequently, he exhibited his first paintings in 1992 at the space Chapon (Paris) during the great exhibition Paris Graffiti, a milestone event since the magazine 1Tox is launched at the same time. He participated actively in the organization of this exhibition and the launch of the magazine: the graffiti then knows its first hours of glory.

Argumentaire Tartamudo - Blateman & Bobine - 1.LoindetoutTarek preferred, for a time, to leave this environment to better devote himself to his studies. Thus, he was able to finish the writing of his memoir devoted to neo-Platonists in Baghdad during the golden age of the Abbasids and then went to the Bourguiba Institute of Tunis from 1992 to 1993 where he studied the Arabic. Between 1995 and 1997, he lived in Damascus where he taught French and gave lectures at various French cultural centers in the country and at the Latakia School of Fine Arts. He has made many reports throughout the region (Turkey, Jordan, Lebanon and Syria) … This photographic work is partly exposed in Latakia and Damascus then in France in many places including the Syrian cultural center in Paris and various cultural spaces in the province.

Since July 1999, Tarek has written more than 70 comics books for various publishers for which he has met with public success and has won numerous awards including the St. Michel for best screenplay in 2007 for his series Sir Arthur Benton. That year, his work on this series was the subject of a large exhibition of 200 m2 at the Memorial of Caen for four months with nearly 180,000 visitors. It was the first time a comic book was highlighted in a place of history and memory! His comic children’s books are used regularly in schools and in the course of reading since 2004. He regularly lectures on comics, history and contemporary art. In 2009, he even participated in a symposium on the Cold War at the Caen Memorial by presenting his work on propaganda and comics during this period.

Expo New York

2010 was a turning point in his artistic career: he started directing Paris Tonkar magazine, a magazine devoted to urban art and graffiti, but also to collaborate regularly with International Hip-Hop, Cosmic Hip-Hop and Fatcap magazine. The same year, he co-wrote the script of a pilot for an American TV series and exhibited in Zurich (Switzerland) and Montreal (Canada) before proposing his pictorial and photographic work again in France. For twenty years, he has worked and reflected on different artistic expressions: comics, graffiti, street art, photography, video, Arabic calligraphy. He has also collaborated in many magazines like Bédéka, Meuriad or Ya! as a journalist or comic writer.

12308243_1081521891872526_4329250805182421643_n

The comic book is not neglected: he has scripted new series including one dedicated to a superhero Blateman and Bobine with Vhenin drawing (published in December 2015), another on The War of Gaul (in 2 volumes, the first was presented in preview at the FIBD of Angoulême in 2012) and Turcos, a story about the soldiers of the Maghreb colonies in the trenches between 1914 and 1918, at Tartamudo publisher. This album was nominated for the 2012 Tournesol Prize at the FIBD where Tarek presented his documentary, Turcos the making-off.

P1030891

Tarek has also published a comic book with Seb Cazes to the drawing published by the Pan waffles entitled Le Concierge. The reception of the public and the press were unanimous in welcoming the audacity and the quality of this story. At the same time, he has exhibited in France in new galleries, participated in auctions in Lyon and Paris at Artcurial … The gallery Philippe Gelot represents him in Paris and supports his work. He participates in many events of urban art in France and Greece. His collages are visible all over the world!

Tarek also published an album with Seb Cazes (éditions du Moule à gaufres) entitled Le Concierge. The reception of the public and the press were unanimous to salute the daring and the quality of this history. At the same time, he exhibited in France in new art galleries, participated in auctions in Lyon and Paris at Artcurial … The gallery Philippe Gelot (Paris)  supports him in his work and represents him in Paris since 2012. He has participated in many events of urban art in France: his collages are visible in the four corners of the world. Since September 2013, the galerie 203 in Montreal represents him in Canada … Concerning comics, this year also marks a new stage since some of his albums are available in English and Flemish.

Between 2013 and 2014, he exhibited his paintings twice in New York where he went for a live painting. Many of his artworks have joined private collections of companies and public institutions: museums and cities. He participated in new auctions still in Paris and Lyon. The online gallery Newarty’s integrated some of his creations in 2013: his work was immediately a great success with their collectors.

In 2015, Tarek participated in the artistic event « Parcours Aucwin » in Saint-Denis and also relaunched the dynamics of the Partitions urbaines collective: he exhibited in numerous galleries in France and realized urban performances, mainly in Paris and Paris. Rennes. His comic’s book series have continued to generate excitement among the public: The comic’s book La Guerre des Gaules won the award for best historical series in comics convention in Rive de Giers and the drawings of the two albums are exhibited in many public institutions and museums. The gallery L’œil ouvert (Paris) began to defend his work and he began an artistic collaboration with the gallery Jed Voras (Paris): collective exhibition, happening during the regional election in France …

The Depôt art gallery in Athens (Greece) proposed to Tarek to become a resident artist and a large group exhibition in December of this year formalized this new collaboration. Regarding his writing, Tarek began to work on several projects including the story of Hannibal with Vincent Pompetti drawing (planned at Tartamudo) and the continuation of Blateman and Bobine with Vhenin.

Tarek à la galerie L'oeil ouvert

Since 2016 in Hamburg (Germany), Tarek has exhibited his artworks in several places and two galleries (MS Stubnit Cultural Boat, the Kunsthaus an der Alster and Studio Longboard): he became known to the French community living in this city. He also participated in the Festiv’art in Kribi (Cameroon) during which he painted many walls with Simon Binna, Rostand Pokam and other Cameroonian painters. In 2017, several personal and collective exhibitions punctuated his work of painting and comics: from Rennes to Lyon, from Moulins to Paris via Hamburg (Germany), Sao Paulo (Brazil), Brussels, Montreal (Canada) or Andenne (Belgium), the public was able to appreciate and buy his productions. New galleries now offer his artworks: Superposition (Lyon), No galerie (Rennes), Sub Galeria (Sao Paulo), Galerie JPHT (Paris 3e) and Anthony Roth Gallery (Paris 4e). Some of his paintings joined the collection of the MoLA Museum following an auction at Drouot (Paris) at the end of the year.

The year 2018 began at the contemporary art fair of Villiers-le-Bel (France), Tarek was the guest of honor and sponsor of it where he performs live paintings and meetings with the public. Espace Christiane Peugeot and Crowne Plaza in Neuilly also exhibited their artwork for the first time. The city of Moulins (France) offered him to participate in the Cow Parade for which he customized a cow and then exhibited at the Galerie Atelier 17 some artworks of his next series on this theme. With his collective 46501734_10218068620726761_2735199173124030464_nPartitions Urbaines, he made in-situ paintings at ENC Bessière (Paris, France) during the month of February and at Chauny and Saint Aubin du Pavail … The end of the year was just as intense as he painted walls in Buschwick (New York, NY) in October and on his return he exhibited in the galleries Lehalle (Paris 7e) and BDMC (Paris 15e) and the Appart issue #4 with his friend Mat Elbe, stencil artist. New artworks have joined the MoLA Museum following an auction at Drouot in November.


Vous pouvez acheter des dessins, des customs ou encore des peintures en visitant les galeries en ligne qui suivent : Art Sy, Artmajeur, Artsper, Singulart, Kazoart et We need art.

You can buy drawings, customs or paintings by visiting the following online galleries: Art Sy, Artmajeur, Artsper, Singulart, Kazoart et We need art.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s