Catégorie : Turcos

FIBD 2012 : Prix Tournesol

Remise des prix et discours d’Eva Joly

C’est finalement l’album Tchernobyl – La zone de Francisco Sanchez et Natacha Bustos, deux auteurs espagnols, qui a reçu le prix Tournesol, prix décerné par Les Verts en « off » du festival d’Angoulême, des mains de Eva Joly vendredi 27 janvier 2012.

« Ce choix a été difficile, raconte Eva Joly, membre du jury et candidate à la Présidentielle 2012 pour Europe écologie – Les Verts, car ces bandes dessinées étaient très difficiles à comparer. Certaines sont historiques, comme Turcospar exemple, qui raconte la Guerre de 14-18 vue par les Algériens ; il y a des bandes très fantastiques et d’autres très imaginatives comme Business is business, très ironique. Après trois tours, nous avons pu dégager une majorité pour Tchernobyl, la zone de Natacha Bustos & Francisco Sanchez édité par Des ronds dans l’O. »

Elle explique ensuite les raisons de son choix : «  Il s’agit d’une très jolie bande dessinée qui parle d’un thème grave : qu’est-ce qui arrive dans un territoire après un accident nucléaire ? Natacha et Francisco montrent des paysans ordinaires, des citoyens ordinaires, dans leur vie ordinaire. Le trait est très simple, c’est en noir et blanc, et je dirais que le texte est très international, il peut être lu par tout le monde, parce que c’est surtout le silence qui domine dans cette bande dessinée. C’est très poignant, et je pense que Natacha et son scénariste Francesco, montrent bien l’ambiance désespérante après l’accident nucléaire. Cela nous est apparu s’imposer cette année après Fukushima pour ne pas oublier et pour voir ce que cela veut dire dans la vraie vie, avec de vraies personnes qui habitent à proximité des centrales. J’ai été à Fukushima, j’ai rencontré des citoyens japonais qui n’ont pas été évacués et qui habitent dans des zones contaminées et j’ai retrouvé dans cette bande dessinée une partie de leurs angoisses. »

(Source : ActuaBD / photographie © D. Pasamonik)

Turcos, la boue et le jasmin

Turcos, la boue et le jasmin // Tarek & Batist by Pegasus & CoRescapé de la terrible boucherie de 14-18, Mourad Ben Slimane est de retour dans son village de Saint-Arnaud, non loin de Constantine. Il boite légèrement et porte encore au bras un pansement qu’il doit changer régulièrement. Dans sa poche, il garde précieusement un mouchoir renfermant du jasmin séché que lui avait donné son ami Alouache lorsqu’ils débarquèrent en France. Celui-ci lui avait dit ces quelques mots : « Prends ce jasmin, mon frère ! Il te portera chance et tu penseras au pays quand tu te sentiras seul…

Mourad va ainsi raconter le début de la guerre à diverses personnes mais pas forcément dans l’ordre chronologique. Il aborde surtout les détails de la vie de tous les jours sur le front, où les officiers sont quasi absents : c’est une plongée dans l’horreur des tranchées mais du point de vue de Mourad, d’Alouache et d’autres Poilus inconnus.

Le 11e RTA participe à toutes les grandes offensives (Mourad en parle avec ces mots) : bataille de la Marne du 5 au 13 Septembre, bataille des Flandres le 12 novembre, le 28 janvier 1915 son régiment est posté sur la Grande Dune de Nieuport dans les Flandres. Alouache Ahmed Saïd Ben Hadj est rapidement promu au grade de sergent-chef. Le 9 mai 1915, l’offensive d’Artois sur « la côte 140 », située sur la crête de Vimy est un véritable carnage. Puis le 25 septembre 1915, la Champagne et la Butte de Souains, le Bois Sabot : les obus allemands pleuvent sur les soldats français et les mitrailleuses fauchent sans distinction tous les assaillants.

Documentaire Turcos en avant-première au FIBD d’Angoulême

 
 

Ils venaient du pays du soleil et du jasmin et ils sont tombés dans le froid et la boue des tranchées de la Grande guerre. En souvenir de ces hommes, gloire et honneur à ces combattants venus des anciennes colonies pour défendre une mère patrie bien loin de leur terre natale. Reposez en paix !

Turcos, le making-off

Les projections sont programmées les vendredi à 13h, samedi à 18h et dimanche à 12h30 // Salle Nemo dans le bâtiment Castro.

Un documentaire écrit et réalisé par Tarek // Montage d’Hélios Figuerola

Site web // Le blog de la BD