Paris Tonkar magazine #11 en kiosques

10628562_762923253749819_901999148375216789_n 10628034_761044013937743_8457382378338903804_n

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.  Martin Luther King

Le temps passe et nous voici déjà en train de vous proposer un onzième numéro ! Nous avons choisi pour marquer cette date anniversaire de changer notre présentation, en adoptant une nouvelle maquette très sobre qui met en valeur les œuvres et les interviews des différentes personnes à qui nous donnons la parole. Le logo change aussi mais pas le contenu qui explore, toujours et encore, toutes les voies empruntées par les cultures urbaines dans leur grande diversité.

Comme nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises, nous ne sommes pas là pour juger telle ou telle expression artistique (le public est assez mûr pour avoir sa propre opinion) mais pour ouvrir un espace de liberté dans une société qui tend à la réduire par l’argent, la police et même la loi !

Le monde de l’art commence à intégrer de plus en plus d’artistes issus de ce milieu et cela suscite des rancœurs, des espérances, des craintes, des incompréhensions… Bref, un débat se crée autour de la place du graffiti dans l’art dit officiel, il est parfois violent dans ses propos, parfois surréaliste mais il existe et c’est une bonne chose, car la discussion permet d’avancer et de progresser. Les imposteurs seront un jour démasqués et les plus travailleurs récompensés mais encore faut-il accepter de laisser du temps au temps car le Beau, tel que l’entend Platon dans l’Hippias majeur, finira par s’imposer.

Skki © a accepté d’être l’objet de notre portrait et a réalisé pour nous une belle couverture, qui nous questionne sur cet art. Lorsque je réalisais Paris Tonkar, je l’avais rencontré à plusieurs reprises et nous avions même passé de longues après-midi à l’Hôpital éphémère, où il peignait avec les autres BBC et Jonone : c’est durant ces moments d’intimité que j’ai appris à le connaître et saisir le sens profond de sa création. Nous avions une passion commune pour la bande dessinée, elle existe toujours. Un grand merci donc pour avoir joué le jeu !

Le graffiti sous toutes ses formes, celui des anciens de Paris et de Marseille qui nous dévoilent une partie de leur histoire mais aussi celui de nombreux acteurs actuels qui agissent dans la cité. Street art et graffiti… peu importe le nom, tous mettent de la couleur dans la ville et c’est, somme toute, la seule chose qui compte. En exclusivité, nous avons l’immense honneur de recueillir les propos de Will Simpson, story border de Game of Thrones, amateur de graffiti, qui nous parle de son pays, de son dessin et de l’art.

Le numéro 11 est disponible chez tous les marchands de journaux ou en ligne via notre boutique (paiement CB sécurisé) : http://ihh.bigcartel.com/product/paris-tonkartm-magazine-11-abonnements-subscriptions

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s